L’économie

Béni des Dieux, baigné des eaux

Axes de transport naturels, essentiels, moins polluants, moins dangereux et moins onéreux que la route ou le rail tous deux désormais engorgés, notre fleuve et ses affluents jouent un rôle économique capital, attirant depuis toujours les entreprises, grandes et petites, qui souhaitent non seulement bénéficier de cet axe de transport mais aussi de la force hydraulique ou même simplement de ces lieux « bénis des Dieux, baignés des eaux », selon la formule ancienne. Il fut un temps où l’industrie automobile était installée entre Boulogne-Billancourt et Flins ; la centrale de Porcheville n’est pas en bord de Seine par hasard, pas plus que l’énorme complexe pétrolier qui s’étire entre Rouen et Le Havre.

De nombreux élus riverains regrettent cependant que la Seine et ses affluents soient le plus souvent totalement oubliés dans les grands projets des aménageurs. C’est souvent dans les colonnes des publications de La Seine en Partage et ses Affluents et dans ses colloques, que ces élus ont fait entendre leur colère et proposer des initiatives.

Pour approfondir le sujet :

[list-extraits-advanced page_du_site=”la-seine-ses-affluents-et-leconomie”]