La crue de 1910

Pour les riverains de la seine, 2010 sera l’année du centenaire de la crue de 1910
LES DOCUMENTS

La crue de la Seine de 1910, souvent qualifiée de crue centennale, est le plus important débordement connu de la Seine après celui de 16581. Il a touché la plus grande partie de sa vallée et, bien qu’il n’ait pas été très meurtrier, a causé d’importants dommages à l’économie régionale, en particulier à Paris. La Seine a atteint son niveau maximal, 8,62 mètres sur l’échelle hydrométrique du pont d’Austerlitz à Paris le 28 janvier. Elle a affecté de nombreux quartiers de la capitale et de nombreuses villes riveraines du fleuve pendant plusieurs semaines avant et après cette date. La montée des eaux s’est faite en une dizaine de jours, et la décrue en 35 jours environ.

Les affluents et les confluents de la Seine connaissent le même sort à des degrés différents à cause de l’interdépendance des différents systèmes hydrologiques. Certaines villes de banlieue subissent des dégâts importants.

Lors de cette grande crue de 1910, les députés, pour réamorcer la reprise du travail, se rendent à l’Assemblée nationale en barque. Le Zouave du pont de l’Alma, sur lequel les Parisiens ont l’habitude de mesurer la hauteur des crues de la Seine, a de l’eau jusqu’aux épaules.

Au fil de la Seine n°37
VIDÉOS CRUE 1910

Exposition Virtuelle